Plexus-S

un site proposé par Mathieu Brosseau

À propos       Bio et présentation       Liens       Agenda      Contact     
Accueil du site > Notes critiques > Chaos sur Boojum [critique]
Chaos sur Boojum [critique]

samedi 20 janvier 2018, par Mathieu Brosseau dans la rubrique Notes critiques

Le quadragénaire Mathieu Brosseau, qui n’est apparemment pas encore entravé par la camisole de force, a réussi son coup, en misant non pas sur le style (rien de plus artificiel que ceux qui confondent folie et poésie, et forcent le langage soi-disant inspiré de la première pour atteindre à la seconde), mais sur la voix.

Voir en ligne : Une critique par Frédéric Saenen

1 Message

  • Chaos sur Boojum [critique] 5 février 14:03, par PasPAR4

    Bonjour,

    et merci. C’est en effet une voix que celle de Mathieu Brosseau.
    À suivre, on ne sait pas : Uns a pu nous inspirer, et comment. En effet qui peut le suivre, et le pourrait-il pour quoi, vers où ?) Mathieu Brosseau le sait-il lui-même, et je ne lui lancerais pas cette pierre autrement qu’en le lisant et relisant. À écouter-entendre oui. Certainement. (Et à réécouter pour bien entendre.) À l’auteur de la "camisole de force" — au-delà de la belle métaphore et du coup d’exploit langagier —, assez digne de Gala (ou du célèbre slogan de Paris-Match) : Il est toutefois dommage qu’il faille exclure (autrui) pour se (le) poser… Encore ce vieux clivage du ciselé et de l’amplique (la broderie du corset de vers avec sa rime et celui qui se veut blanc sans dentelles) : flip-flap versus vroum-vroum, en sortira-t-on ? Pour rejoindre la "proserie" de la voix, loin de la "réproésie" de l’écrit l’aliénation de l’autre qui n’est pas mon pareil n’a-t-elle pas déjà une assez lourde histoire…

    Amitiés littéraires et militantes (et inversement),
    Philippe Pelouze-Astraudo

    https://paspar4.antecimaise.org/wp-...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | réalisé par Rature.net